Depuis Bruxelles François Hollande

s'est exprimé à la radio

*

 FH

Il a choisi France Inter

  « La station publique la plus à gauche du paysage radiophonique » comme l'écrit Le Point, à eu l'honneur d'organiser l'entretien qui complétait son passage présidentiel sur les ondes après France 2.

En quatre années de politique dogmatique, le hollandisme n'a eu de cesse de propager l'appauvrissement égalitaire du pays. Devant l'ampleur des dégâts, les réformes proposées en urgence par un gouvernement hétéroclite n'ont plus pour fonction que de corriger les excès dans l'objectif de limiter la catastrophe annoncée.

En France le hollandisme c'est la méthode Couet, la « french tech » « l'égalité réelle » « la République exemplaire » : Des mots !  Pour répondre à celui de « trahison » souvent transmis par les auditeurs, François Hollande a voulu rassurer : « Je suis président de la République, je représente tous les Français » et ajoutait-il «Je ne suis plus un militant ».

Pour 2016, année des crises, la croissance sera certainement plus faible que celle annoncée par son ami Sapin et comme l'a reconnu le ministre, elle sera insuffisante « pour faire reculer le chômage »

Isolé et après quatre années d'erreurs, le Président qui recours à des plans d'urgence semble déjà avoir perdu la partie. De mémoire, les Français auront malheureusement connu sous son mandat la plus mauvaise des gestions.

Une entreprise qui fait des pertes est condamnée à terme à la fermeture,

un PDG qui conduit une société à son déclin est révoqué !

Les exemples abondent.

*

Quel est l'avenir 

pour

la France ?

.

oOo