Gouvernement encore fragilisé

*

Le réalisme va-t-il s'imposer ?

Les 3 ans d'échec de la politique hollandesque conduisent la France à voter majoritairement à droite :

EELV et Front de gauche en grandes difficultés n'ont pas le soutient populaire de leurs exigences.

Après les Municipales et les Européennes, le PS de la Gauche désunie essaie de se rassurer avec environ 21 % des voix. L'alarme est donnée en Corrèze, fief du Président, où la droite passe en tête dans 14 circonscriptions sur 19 et vient d'en gagner 4.

Le FN, qui atteint 25 % n'est pas devenu, contrairement aux affirmations de la famille Le Pen, le premier parti de France. L'énarque du FN, Florian Philipot, refuse de donner un objectif chiffré pour le second tour.

Si l'union UMP-UDI peut se flatter d'un résultat à hauteur de 36 %, l'UMP avec 32 % des votants estime pouvoir déclarer que « l'alternance est en marche ».

*

Le 29 mars 2015

va-t-il actualiser l'exigence

d'un retour à l'alternance républicaine ?

.

oOo