De l'économie dirigée

à Roanne

 *

DSC00059

 ses contradictions

 Après des emplois financés par l'impôt pour satisfaire une impossible promesse présidentielle de réduction du chômage, la municipalité sortante s'est offerte des commerces sur le budget de la ville.

Alors que la crise libère à Roanne des espaces commerciaux par cessation d'activité, Laure Deroche a lancé un permis de construire pour créer 4 kiosques d'activité commerciale.  Faute de preneurs, 2 seulement ont été réalisés. De structure entièrement métallique au motif très répétitif, ils constituent une nouvelle erreur et une sorte de provocation face aux boutiques qui ferment de l'autre côté de la rue, le long d'un trottoir enfumé par des véhicules qui stationnent en épi.

DSC00415

 Le passant sera surpris par le chauffage d'une de ces constructions : Il présente les caractéristiques d'un système à gaz pour usage de plein air : un système souvent utilisé pour les terrasses !

Les écologistes ont toujours contesté ces appareils : 4 de ces braseros pendant 8 heures produisent un bilan carbone équivalent à un trajet de 350 km en voiture. Est-ce bien raisonnable ?  Aurait dû s'interroger Mme Riamon qualifiée ès CO2.

 Sans isolation thermique de la structure, ce chauffage a fonctionné l'hiver … mais à l'intérieur, placé comme on le voit ici, dans un espace fermé qui reçoit la clientèle.

DSC00413

 Par définition, un Kiosque est un édicule ouvert, y a-t-il détournement d'usage ?

 Devant les risques soulevés et autant d'interrogations, madame la maire devrait pouvoir rassurer les Roannais en faisant connaître le rapport de la commission de sécurité qui a dû inspecter ces espaces qui reçoivent le public. A réception, venividipolitis s'empressera de le publier.  

 *

De l'ordre de la méthode,

 de la lumière, de l'air !

 .

 oOo