Municipales à Roanne

*

P8110192

Le puzzle  politique ?

Elle n'a pas été retenue par le PS  qui lui a préféré Alain Guillemant aux cantonales de 2011, elle a été évincée aux législatives de 2012 au profit d'Yves Nicolin, mais, ultime tentative, Laure Déroche souhaite se maintenir à flot à la mairie en 2014.

Les méandres de son parcours, ses promesses oubliées, les défections nombreuses de ses proches, un Coeur de cité à peine terminé mais déjà dégradé, des impôts locaux en forte hausse sont autant d'obstacles et de difficultés pour se raccrocher à la barque dans un courant très défavorable.

Contre elle, aujourd'hui la liste des candidats déclarés s'allonge :

  • Sarah Brosset (FN)
  • Yves Nicolin, (UMP)
  • Norbert Chetail (Liste de Droite et du Cerntre)
  • Michel Boufferet (Modem)

La récente candidature de ce dernier est une surprise qui pourrait rebattre les cartes. Ancien adjoint de Paul Pillet puis de Nicolin, les Roannais n'oublieront pas qu'il a aidé à la victoire de Laure Déroche et a soutenu Françoise Dessale conseillère municipale de la majorité actuelle et vice présidente de Roannais-Agglomération.

Au nom du Modem qu'il veut ressusciter Michel Boufferet, dans sa tentative, souhaite un rassemblement du Centre mais entre un Modem quasiment inexistant, un désaccord consommé avec la Voix des Roannais de Sylvère Say (ex-Modem) et des accords locaux introuvables avec l'UDI … l'entreprise s'annonce difficile. Jean-François Vial qui reste sollicité semble hésiter : une fois à droite, une fois à gauche et peut-être au centre … mais lequel ?

*

Il faut remettre la ville en ordre mais

à qui profiteront les alliances

qu'il faudrait définir pour

le deuxième tour

?

oOo