La majorité municipale

se révèle

*

IMG_1052

 

Dans son numéro du 7 mars, LE PAYS ROANNAIS livre à ses lecteurs un article qui laisse apparaître une conception originale de la majorité municipale de Laure Déroche en terme de communication et de liberté d'expression.

Habitué à la publicité, les Roannais ont pu voir de nombreuses affiches à l'occasion de la sortie du deuxième livre du député Nicolin. Disposées jusque devant l'hôtel de ville, plus que les pavés disjoints et affaissés, visibles du troisième étage, elles ont dû indisposer la majorité municipale et probablement davantage encore la maire de Roanne.

 L'hebdomadaire écrit : " La majorité ne manque pas de rappeler que partout dans la ville , de nombreuses affiches, payées « à grand renfort de dépenses de com' » , ont fait la publicité de la biographie d'Yves Nicolin ces dernières semaines : « Où est la soi-disant « censure » qui frappe l'opposition ? »".

 Le lecteur peut s'interroger sur le raisonnement ainsi argumenté par la majorité puisque :

  • La publicité est une pratique courante qui n'était pas ici rémunérée sur fonds publics.

  • La publicité, de droit commercial et privée, n'a pas à recevoir l'agrément de la mairie

 Lorsque la majorité municipale se targue de ne pas censurer sous prétexte de tolérer une publicité autorisée par la loi, elle fait usage d'un argument bien spécieux. 

De cette pratique transparaît une fébrilité qui peut traduire l'angoisse

de son devenir de plus en plus incertain.

 *

Même sous pression aux accents mélenchoniens

la Stasi n'est pas d'actualité

en France

 .

oOo