Elle avait menacé de lâcher une bombe atomique

dans la campagne de Nicolas Sarközy

*

Y

 

Elle promettait l'apocalypse et devait soutenir François Bayrou si elle n'obtenait pas les 500 parrainages pour être sur la liste des candidats officiellement retenus ...

Femme varie, Madame moins de 1% : http://www.sondages-en-france.fr/sondages/Elections/Pr%C3%A9sidentielles%202012 , ne pouvait plus espérer se faire rembourser les frais d'une campagne et, à moins d'un miracle, courait à la ruine.

Finalement inspirée, Christine Boutin, chef du micro Parti chrétien-démocrate, a préféré revenir s'inscrire dans l'ombre de Nicolas Sarközy avant même qu'il se soit déclaré : c'est "une alliance" a-t-elle dit ! 

Pour elle, la croyance religieuse mais de préférence la sienne, doit imposer à la société laïque l'ensemble de ses dogmes. Dans sa sagesse, le chanoine de Latran qui n'est plus le diable à ses yeux, aurait accepté, comme le PS l'a fait pour EELV, de proposer une centaine de sièges au PCD.

Au regard de Christine Boutin, l'UMP aurait donc retrouvé grâce et, ainsi remaquillée, la fille aînée de l'église, devrait signer à droite.

*

A n'en pas douter, les jansénistes de la république sont encore sur le pied de guerre et pour répondre à ses maux, c'est ainsi qu'ils souhaitent le salut de la France

.

oOo